Evangéline-moi !

Publié le par Picha

Série : Lost (série mystère)undefined
Egérie :
Evangeline Lilly
Style : brunette pleine de grâc
e
         
    Lost est LA série événement de ses dernières années. Un budget colossal, une narration revisitée, et un créateur déjà célèbre, J.J. Abrams, qui avec la série Alias nous avait déjà offert un programme riche en rebondissements et rempli d'énigmes (dans les épisodes ou pour le fan internaute), soit une série qui constituait déjà en elle-même une petite révolution.
    Alors qu'est ce qui fait véritablement le succès de Lost ? Bien sur, le pilote est renversant, et l'histoire est rapidement très prenante, même si le thème du groupe de rescapés échoués sur une île étrange n'est pas non plus complètement neuf (on pense à l'Ile mystérieuse de Jules Verne, ou à l'île du docteur Moreau). Mais la réussite de Lost tient surtout pour une grande part à la qualité de ses personnages et de leurs interprètes, et en particulier en ce qui nous concerne ici, la sublime Evangeline Lilli, alias Kate Austen. Si tous les personnages du vol 185 en provenance de Sydney ont une histoire pleine de secrets (c'est une des ficelles scénaristiques principales), le personnage de Kate est sûrement l'un des plus intéressants. L'astuce d'Abrams est d'avoir trouvé une actrice au visage angélique et au caractère bien trempé, ce qui, associé au personnage ambigu qu'est Kate, la rend tout suite très attachante, autant par ses qualités que par ses défauts.
            Bon bien sur, la série n'est pas parfaite, la saison 2 souffre d'un manque de rythme dans l'avancée de l'histoire, mais c'est un procès que l'on peut faire a beaucoup d'autres séries fonctionnant sur le principe de la pléiade d'énigmes imbriquées façon poupées russes. L'autre menace qui pèse sur Lost c'est ce qui est arrivée à Alias, à savoir au contraire la multiplication calamiteuse de révélations toujours plus improbables (on accuse d'ailleurs souvent Lost d'avoir perdu Alias, Abrahams abandonnât ses co-scénaristes à leur sort au profit de son nouveau projet). Pour ma part, si la saison 2 m'a effectivement laissée un petit goût d'inachevée, la saison 3 rehausse le niveau, d'autant qu'on y découvre une Kate toujours aussi tête brûlée, mais dont la fragilité et la sensibilité nous sont un peu plus révélées (notamment sur ce qui a fait d'elle une fugitive traquée). Bon, je suis pas très objectif, parce que c'est vrai qu'avec ses yeux de biche qui vous transpercent, ses petites taches de rousseur, son corps de déesse grec, et son nez qui frise la perfection, elle pourrait jouer dans "Les feux de l'amour" ou dans "Derrick"que je trouverais ça génial !
Picha

Egéries alternatives : dans un style plus discret, Sun Kwon (Yunjin Kim) ; plus blondinette des beau quartier, Shannon Rutherford (Maggie Grace) ; et enfin encore plus musclé, Ana-Lucia Cortez (Michelle Rodriguez).

Publié dans Incontournable

Commenter cet article