TBBT : le paradoxe du geek

Publié le par Picha

Série : The big bang theory
Egérie : Kaley Cuoco
Style : blonde au 3ième degré

La théorie du speach

        Leonard et Sheldon, 2 colocataires pré-trentenaires, mènent leur petite vie de geek et d'universitaire, quand une jeune et jolie voisine, Penny, s'installe dans l'appartement d'en face, bouleversant cet univers. Elle arrive de la campagne, veut devenir actrice, et travail en attendant comme serveuse dans une Cheesecake factory. Ces 2 mondes réussiront-ils à cohabiter ?

        Cette série nous présente un univers peu connu, assez fantasmé, et trop souvent caricaturé, celui des geeks. Mais attention, pas des ados pré-pubères, branchés en continue sur leurs ordinateurs, et écoutant du pop-metal japonnais ! Non, des geeks à l'américaine : des QI de 140, complètement inadaptés aux relations sociales, et qui se construisent un cocon à base de comic books, de jeu vidéo, de science fiction et de nourriture thaï. (Et comment leur jeter la pierre ?)

La réussite de cette série repose en fait beaucoup sur Sheldon, le plus absolutiste des geeks, à la limite de l'autisme social, et dont chaque tirade est un régal. Il y a aussi les 2 copains de services, aussi bidonnant l'un que l'autre (Raj, l'immigré indien qui ne parle jamais en présence d'une fille, sauf soûl, et Wolowitz le juif dragueur aussi infatigable que désespéré, et qui vit toujours chez sa mère).

      Enfin soyons honnête, je ne regarde pas TBBT pour son égérie. Certes, Kaley Cuoco (on l'avait croisée dans série "Touche pas à mes filles") est quand même très jolie, mais son vrai rôle est surtout celui de faire-valoir puisqu'elle incarne à la fois la beaufitude et le bon sens, bref, la réalité.

       Au final, je ne suis pas sûr qu'il faille être un geek soit-même pour apprécier cette série, tant une grande partie des vannes est juste universellement hilarante, même si certaines références resteront un mystère pour les profanes (surtout les vannes de scientifiques). En ce qui me concenrne, cela débouche sur cet intéressant paradoxe : " suis-je un geek parce que je regarde TBBT, ou est-ce que je regarde TBBT parce que je suis un geek ?". (Je vous laisse réfléchir là-dessus, moi je vais poster un lien pour cet article sur Twitter).

Picha



Publié dans Incontournable

Commenter cet article

simsim 25/11/2009 22:17


Les quelques épisodes que j'ai pu voir en compagnie de ta personne avaient en effet certaines vertus hilarantes, dues à une sorte de sentiment de culture commune (Star Wars, les ordinateurs, le
pad-thai...); et aussi, il est vrai, des vertus, comment dire? Un mot en "...antes" ?


Picha 26/11/2009 00:32


Trépidantes, hilarantes, chatoyantes, ? (je ne vois pas)
Es-tu sûr qu'on parle de la même série, je ne me souvenais pas t'en avoir montré quelques épisodes ? (et encore moins un épisode ou vertues revigorante ? Ah ! Peut-être le bon mot ?